L’arrêté du 25 mai 2016 relatif à la formation doctorale a rendu obligatoire les comités de suivi des thèses (CST).

 

« Art. 13. – Un comité de suivi individuel du doctorant veille au bon déroulement du cursus en s’appuyant sur la charte du doctorat et la convention de formation. Il évalue, dans un entretien avec le doctorant, les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche. Il formule des recommandations et transmet un rapport de l’entretien au directeur de l’école doctorale, au doctorant et au directeur de thèse.

Il veille notamment à prévenir toute forme de confit, de discrimination ou de harcèlement.

Les modalités de composition, d’organisation et de fonctionnement de ce comité sont  fixées par le conseil de l’école doctorale. Les membres de ce comité ne participent pas à la direction du travail du doctorant. »

 

L’Ecole Doctorale SMRE souhaite donc proposer un cadre commun pour l’ensemble des doctorants de l’ED.

 

 

 
ContactCrédits